Mettre un frein à l'étiquetage manuel

Chaque étrier de frein doit être étiqueté en permanence avec son numéro de référence, le code de période de travail et l'orientation gauche/droite. Auparavant, les étiquettes étaient imprimées avec ces données avant chaque période de travail, puis elles étaient manuellement appliquées dans la zone d'emballage après la production. Les erreurs étaient fréquentes : les ensembles de côté gauche et droit n'étaient pas bien étiquetés et on ne vérifiait pas que les codes-barres pouvaient être scannés avant qu'ils ne parviennent au client.

Computype a développé un système d'impression et de pose d'étiquettes qui a réduit les erreurs, amélioré l'efficacité et satisfait aussi bien les clients internes qu'externes. Nous avons également mis en place un programme de logiciel personnalisé qui enregistre chaque format d'étiquette, calcule le bon code de période de travail, reçoit des données d'un automate programmable indiquant s'il s'agit d'un étrier de côté droit ou gauche, imprime l'étiquette et l'applique. Après l'impression, elle est automatiquement lue et l'appareil vérifie que la bonne étiquette a été appliquée. L'ensemble de ce processus prend environ quatre secondes.

L'étiquetage de ces lourds ensembles en métal, avec une surface texturée recouverte d'une mince couche d'huile, a représenté une autre difficulté. Nous avons conçu un matériau en polyester adossé à un adhésif en acrylique permanent qui maintient l'adhésion tout au long du processus de fabrication et jusqu'à la destination finale, ce qui permet ainsi d'identifier les composants essentiels pour assurer la puissance de freinage de centaines de milliers de SUV sur les routes américaines.